Comment créer une boutique en ligne ?

créer une boutique en ligne

Créer un E. shop est un projet facile à mettre en place, cependant, créer un E. shop qui fonctionne est un peu plus compliqué, en effet, le projet d’une boutique en ligne efficace doit être bien étudié en amont, afin qu’il soit rentable.

Si vous souhaitez investir dans un site de vente en ligne, mais que vous ne savez pas par où commencer, voici les étapes nécessaires pour démarrer ce projet sur de bonnes bases.

1. Cadrer votre projet de vente en ligne avant de vous lancer

Avant de lancer une boutique en ligne, il est primordial de cadrer votre projet et vos motivations. En effet, vous devez bien structurer les plans de votre future boutique de vente en ligne avant de démarrer la création du site. Pour cela, prenez en compte les points suivants :

  • Votre budget : L’investissement du départ est un point important pour évaluer la structure de votre futur site, car les différentes possibilités de création d’un site de vente en ligne dépendent du capital prévu pour votre projet.
  • La disponibilité : le temps que vous allez consacrer à votre projet dépend de votre disponibilité. Une boutique en ligne est un engagement qui nécessite un suivi et quelques initiations afin que votre e-commerce soit efficace et lucratif.

La gestion de stock des produits commercialisés

Un projet de boutique en ligne se base sur la vente de produits, ces derniers étant les éléments principaux de votre activité doivent correspondre au business modèle de votre e-commerce. Pour cela, trois possibilités s’offrent à vous :

  • Être détaillant en ligne, c’est-à-dire que vous allez acheter des produits en gros pour les vendre en détail grâce à votre boutique.
  • Devenir grossiste en ligne, c’est-à-dire que vous allez vendre vos produits en grandes quantités.
  • Créer un site de vente en drop shipping, c’est-à-dire que vous allez vendre des produits sans devoir les acheter. Cette solution est idéale si votre budget est limité et que vous ne pouvez pas acheter des produits pour les revendre. Cependant, il faut noter que vous allez quand même devoir gérer le stock associé à votre E. shop.

Les compétences techniques : il est important d’évaluer vos connaissances et compétences qui sont liées à votre futur business. Sachez aussi que les solutions de création d’un site de vente nécessitent certaines compétences particulières, afin de pouvoir gérer efficacement votre E. shop.

Une fois que vous avez cadré votre projet de vente en ligne, il est temps de passer à l’action.

2. La structure juridique

Afin que votre projet soit légal, il est important de lui attribuer un cadre juridique. Pour cela, vous avez le choix entre deux structures :

  • Le statut auto-entrepreneur : ce statut est idéal pour un petit projet de vente en ligne, c’est-à-dire que votre boutique est plus un complément de revenu qu’une activité principale.
  • Une EURL ou une SAS : ces deux statuts sont destinés à encadrer une activité principale, c’est-à-dire que le E. shop sera votre source de revenus.

3. Sélectionner les fournisseurs

Le choix des fournisseurs est un point très important dans votre projet. En effet, ils vont vous fournir vos produits, si ces derniers ne sont pas de bonne qualité, votre boutique sera dévalorisée. Il est donc principal de prendre le temps de bien choisir les fournisseurs avec lesquels vous allez travailler.

Si vous optez pour la solution de drop shipping, veillez à choisir un fournisseur qui vous accompagne au niveau juridique.

Plusieurs cabinets spécialisés sur internet sont disponibles, ces derniers sont capables de vous accompagner pour quelques dizaines d’euros par mois.

De même, ils peuvent s’occuper de différentes tâches comme : les mentions légales, la rédaction des CGV, la déclaration CNIL, etc.

4. Choisir une solution e-commerce

Il est temps d’ouvrir votre boutique en place et de commencer à apprécier le e-commerce proprement dit. Toutefois, la création d’une boutique en ligne peut passer par deux solutions : l’utilisation d’un CMS ou bien une solution d’abonnement.

Voici en bref en quoi consistent ces deux solutions :

1. Utiliser un CMS open sources

Opter pour une solution prioritaire vous donne la possibilité de créer un E. shop 100 % personnalisé. De plus, vous serez intégralement le propriétaire de votre site, c’est-à-dire que vous avez la possibilité de le vendre, si vous décidez de mettre fin à votre activité.

Cependant, cette solution est à la fois coûteuse et nécessite certaines compétences techniques. La gestion de votre boutique sera en effet un peu complexe.

Certaines solutions CMS prétendent être gratuites, cependant, c’est loin d’être vrai. En réalité, il est nécessaire d’acheter un design spécifique et des modules qui permettent d’ajouter des fonctionnalités afin d’avoir une boutique efficace.

Il faut aussi prévoir un budget pour régler les différents bugs qui apparaissent sur le site, un développeur pourra s’en occuper pour 50 à 100 euros l’heure. Un CMS open source est la solution idéale pour une entreprise avec de solides bases financières, un chiffre d’affaires et une trésorerie pour assumer les coûts liés à la création de la boutique et sa gestion.

2. Utiliser une solution par abonnement

Si votre budget ne vous permet pas d’investir dans un CMS open source, une solution par abonnement sera plus convenable à votre situation. Pour ce faire, vous ferez intervenir des plateformes pour la création de votre site de vente, comme Wix, Wizishop, Dropizi, Shopify (un avis complet de la solution ici), etc.

Pour cela, vous devez payer un abonnement mensuel, généralement à un prix très abordable.
Cette solution est parfaite pour débuter dans le e-commerce, car pour débuter, vous n’avez pas besoin d’acquérir de compétences techniques. En cas de bug, il vous suffit de faire appel au service d’après-vente, ces derniers se chargeront gratuitement de la résolution du problème.

Une solution par abonnement sera parfaite pour commencer votre activité rapidement. En effet, votre boutique est créée en seulement quelques heures.

De plus, cette solution est peu onéreuse, ce qui vous permet de garder un budget pour de la publicité par exemple. Cette option reste cependant une alternative dans l’attente d’un chiffre d’affaires assez élevé qui vous permettra de choisir un CMS.